Posts Tagged ‘street medic’

(version française suivantes)

flashbangs are shot into the crowd with a helicopter overhead at the contre sommet manif in Montreal, Feb/2013.

flashbangs are shot into the crowd with a helicopter overhead at the contre sommet manif in Montreal, Feb/2013.

Some of us are familiar with the clack-clack-clack of batons on riot shields and the boot-to-pavement double-step.  We have heard the crack of flashbangs overhead and felt the sting of teargas.

We ALL know that those can be terrifying, but here are some reasons NOT to run:

1) It’s fucking dangerous. People panic. Twist ankles. Fall. Get pushed. Trampled. Let’s stop putting ourselves in danger and keep our effing heads, k?

2) Running in panic can send you – and others following you – straight into a trap. Inattentional blindness isn’t just a term, it’s a reality.

3) It feeds into a natural animalistic prey/predator mentality, empowering the people chasing (the cops!) and disempowering the ones fleeing (us!). Stop fucking empowering the cops and empower yourselves! Develop a tactical mind and organize. SAFELY.

4) This one is blunt. Some will disagree, but: If you’ve taken the street, be prepared to defend and keep the street! À nous la rue! Don’t just say it – live it! Actions over words!

Unless the retreat is tactical (a decision that has to be made consciously and free of fear or panic by those participating) it’s cowardice or panic and a result of fear.  You are allowing the police to set the terms instead of setting them yourself; stop playing their games and following their rules! Overcome your fear, and they will no longer control you.

5) If you run, you leave behind your comrades that ARE willing to stand up for (y)our rights! You are sacrificing them for you instead of standing together – as one – in a position where we are stronger. Where is the solidarity?

This is not to say you cannot leave, ever (clearly everyone has a different level of comfort and commitment) but understand your limits and leave accordingly. Don’t run home in panic! Leave with the peace of mind knowing you have reached your limit for the day and have accomplished what you can.

An afternote:

Not running is hard. Really fucking hard. Most of us are totally guilty of it sometimes, even if just for a few seconds before our brains click and go ‘hey, wait just one effing minute’. But working towards being able to overcome that fear is important.

This won’t be an overnight transition. It will take time and experience, but it will be worth it. I know, because I can imagine the day when we ALL don’t run, but instead hold our ground and face down the state. Together.

Also: This is NOT meant to promote you getting in over your heads! It is important to be conscious of your capabilities that day and use them to the best of (y)our advantage! Likewise, it is unfair to participate in certain tactics and then abandon your comrades for the safety of home while leaving them in a dangerous situation as a direct result of YOUR actions! Be mindful!

À nous la rue!

_________________________________________________________________________________________________

(en français)

Quand ne pas Courir

 
Certains d’entre nous sont bien familiers au ”clac-clac-clac” des matraques sur boucliers anti-émeutes et du double-pas de leurs bottes frappant la chaussée. Nous avons entendus le craquement des flashbangs volant au dessus de nos têtes et bien gouté à la sensation du gaz lacrymogène.

Nous savons tous qu’il peut y avoir des moments terrifiants au cour d’une action, mais voici quelques bonnes raisons de ne pas courir quand la police décide de charger:

1) C’est VRAIMENT, vraiment, vraiment, dangeureux. Ai-je dis vraiment dangeureux? Les gens paniquent; se foulent les chevilles ; tombent ; se font pousser, surtout piétiner. Arrêtons de nous mettre en danger et gardons notre foutu sang-froid, Alright?

2) Fuir en panique peut vous diriger – et bien d’autres qui vous suivent – tout droit vers un piège, une trappe. L’erreur d’inattention, c’est pas juste un terme ; c’est bien réel et ça peut coûter cher, surtout dans le cadre d’une manif.

3) Courir déclenche une situation proie/prédateur, donnant tout le pouvoir à ceux qui chassent (la police!) et affaiblissant ceux qui fuient (nous!). Arrêtez de donner tout le pouvoir à la police et gardez-le pour vous! Développez un esprit tactique et organisez-vous. De façon SÉCURITAIRE.

4) La prochaine est difficile à assimiler. Certains ne seront pas d’accord, mais : Si vous êtes descendu dans la rue, préparez vous à la défendre et à la garder! À nous la rue! Il ne suffit pas de le dire – il faut le vivre! L’action avant les mots !

À moins que qu’elle soit tactique ( AKA décision prise de façon consciente et libre de peur ou de panique par les participants), la retraite est lâche et/ou le simple résultat de la panique et de la peur. Vous permettez à la police d’établir les règles aux lieu de les fixer vous-même ; Cessez de jouez à leur jeu et de suivre leurs règles! Surmonter votre peur et elle n’aura plus aucun contrôle sur vous!

5) Si vous courez, vous laissez derrière vos camarades qui sont prêts à se battre pour vos (nos) droits! Vous les sacrifier au lieu de rester ensemble – unis – en position de force! Elle est où la-dedans, la solidarité?

Et ça ne veut pas dire que vous ne pouvez pas partir, jamais (évidemment tout le monde a un niveau différent de confort et d’engagement), mais apprenez à connaître vos limites et partez au moment conséquent. Ne partez pas chez vous en grande panique et avec un sentiment d’échec! Partez en paix d’esprit, acceptant le fait que vous avez atteint votre limite pour la journée et accompli tout ce que vous pouviez.

Petite note:

Ne pas courir, c’est difficile. EXTRÊMEMENT difficile. La plupart d’entre nous en est coupable parfois – même pendant quelques secondes seulement – avant que le cerveau déclique et nous lâche un “Eille, attend donc une p’tite minute”. Mais travailler à surmonter la peur est bien important.

Et ce n’est pas l’affaire d’une nuit. Du temps et de l’expérience, ça va en prendre, mais ça en en vaut vraiment la peine. Je le sais, parce que je vois très bien venir le jour où au lieu de TOUS courir d’un bord et de l’autre, nous allons tenir notre bout et faire face à l’Institution, l’état, le pouvoir. Et ce, tous ensemble.

Aussi: Le but de ce texte n’est PAS de vous faire faire des choses que vous ne voulez pas faire! Il est SUPER IMPORTANT que vous soyez conscients de vos capacités ce jour-là et que vous les utilisiez à votre/notre avantage! De même, il est injuste pour le reste de vos camarades de prendre part à un effort tactique et de les abandonner pour le confort de votre maison, laissant ceux qui restent dans une situation dangereuse – conséquence DIRECTE de vos actions ! Pensez aux autres!

À nous la rue!

Advertisements

a brief personal reflection from one of our medics on the police violence in montreal. gives a good overview of recent happenings & the direction we need to take to put an end to police brutality.

just in time for international day against police brutality – march 15th. mobilize!

reflections of police violence

Now Recruiting!

Posted: February 12, 2013 in Uncategorized
Tags: , ,

We’re looking for new people to join our team!

Certification or experience isn’t necessary; we train no matter. For more info see the “training” tab.

[note: this isn’t a basic activist training, it’s more in depth, and a committment to training & the team is required!]